Archive | Salé RSS feed for this section

Fish&Chips sans friteuse

23 Sep

Cette nouvelle édition de la Battle Food est placée sous le signe de la street food. Thème que j’affectionne tout particulièrement ! En grande fan de burgers maison et autres figer food en tout genre, une bonne dizaine de recettes m’est venue à l’esprit. Oui, mais il n’en fallait qu’une. Pour une fois, j’ai mis le burger de côté et je me suis attelée pour la 1ère fois à la préparation de fish&chips.

Oui mais chez moi, il n’y a pas de friteuse. J’ai donc tenté une version poêle et four. Le verdict ? C’est moins gras et les frites sont bien croustillantes. Recette testée et approuvée ! Et comme vous êtes plusieurs à m’avoir laissé des commentaires pour me dire que vous aimiez mes « printables », je vous ai dessiné la recette sur un set de table qui peut également servir de cornet à frites. Il suffit de le rouler et de le faire tenir avec un morceau de scotch.

IMG_7600

La liste des ingrédients (pour 4) :

Le fish :

  • 4 filets de poisson (type cabillaud)
  • 150 g de farine
  • 1/2 verre de bière
  • 1/2 verre de lait
  • 2 oeufs
  • sel, poivre

Les chips :

  • 12 grosses pommes de terre
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • sel et poivre

La sauce (tartare, hummmm!) :

  • 1 jaune d’oeuf
  • 20 g de moutarde
  • 20 g de câpres
  • 20 g de cornichons
  • 1 échalote
  • persil
  • 12 cl d’huile
  • 10 cl de crème liquide

IMG_7597

Téléchargez le printable recette FISH&CHIPS

And now, DIY !

Le fish :

Mélanger farine + bière + lait. Ajouter les jaunes d’oeufs. Monter les blancs en neige et les incorporer délicatement. Saler et poivrer.

Plonger les filets de poisson dans le mélange pour bien les enrober.

Dans une poêle, faire chauffer 3 cs d’huile et cuire le poisson environs 5 minutes de chaque côté (variable selon l’épaisseur du filet).

Servir avec les frites et la sauce tartare.

Les chips :

Eplucher les pommes de terre et les détailler en bâtonnets. Mélanger l’huile, le sel et le poivre puis enduire les frites de ce mélange. Placer les frites sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et cuire environ 40 minutes à 180°C.

La sauce tartare :

Hacher le persil, l’échalote, les câpres et les cornichons. Mélanger la moutarde et le jaune d’oeuf. Saler, puis fouetter énergiquement le mélange en versant l’huile. Ajouter les condiments hachés puis la crème montée en chantilly.

IMG_7608

en version street food

IMG_7623ou en version resto

Et si vous voulez découvrir mon rêve le plus fou (et me soutenir), allez faire un tour chez Paulette. Je vous raconte tout…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Au secours, j’ai acheté des blettes ! J’en fais quoi ?

18 Sep

La semaine dernière, au marché, je faisais la queue chez mon maraîcher préféré. Dans la file d’attente, listais mentalement ce que j’allais acheter. Et quand mon tour est arrivé, et que le vendeur m’a demandé « vous prenez quoi ? », j’ai répondu, sûre de moi, « des blettes ! ». Et voilà comment je me suis retrouvée avec un truc que je ne savais pas du tout cuisiner dans mon panier. De retour chez moi, en déballant mes emplettes, j’ai collé les blettes au frigo, en me disant que je m’étais peut-être un peu emballée… Mais j’aime les découvertes, tout comme les légumes de saison, alors j’ai fait un tour sur internet et je me suis concocté une petite recette qui me semblait plutôt sûre : le gratin de blettes.

IMG_7317

Les blettes, ça se prépare comment ?

Déjà, les blettes, ça ressemble un peu à de la rhubarbe. La tige, c’est les côtes. Les feuilles, ce sont les fanes. Pour le gratin, j’ai cuisiné les côtes. Il faut détacher les feuilles de la tige. Ensuite, si elles sont filandreuses, il faut casser les côtes à la main et tirer pour retirer au maximum les parties filandreuses.

Ensuite, il faut débiter ces côtes en petits tronçons. Voilà, les côtes sont prêtes à être cuisinées.

And now, DIY !

Pour préparer le gratin de côtes de blettes, il faut commencer par cuire les légumes. Un tour dans la cocotte minute, 8 minutes sous pression pour conserver un peu de croquant et c’est bon !

Pendant ce temps, préparer une béchamel : faire fondre 40 g de beurre dans une casserole, ajouter 40 g de farine et délayer avec 25cl de lait. Laisser chauffer pour faire épaissir et assaisonner avec du sel, du poivre et de la noix de muscade.

Dans un plat allant au four, placer les côtes de blettes cuites, la béchamel et saupoudrer de fromage râpé.

Enfourner pour 15 minutes à 160°C et c’est prêt à déguster !

Bon appétit !

IMG_7314

Pour me suivre ailleurs, c’est par ici : facebook, twitter et instagram.

Et n’oubliez pas le concours de la rentrée !

Rendez-vous sur Hellocoton !

DIY : pesto maison et ses étiquettes à imprimer

27 Août

Ce post marque le retour des cadeaux gourmands ! Après vous avoir proposé des idées pour créer des kits (brown it yourself, riz au lait, religieuse, cake citron pavot …), c’est le moment de préparer du pesto maison. C’est la fin de la saison du basilic, alors on en profite ! Et je vous ai concocté une planche d’étiquettes à télécharger pour assaisonner le pot. Ca met un peu d’Italie et de soleil dans les assiettes.

pesto 1

La liste des courses (pour 1 pot de pesto) :

  • 2 bouquets de basilic frais
  • 20 cl d’huile d’olive
  • 70 g de parmesan ou pecorino rapé
  • 2 gousses d’ail
  • 60 g de pignons de pin

And now, DIY !

Laver le basilic et détacher les feuilles. Bien les essuyer et les mettre dans le bol d’un mixeur (ou d’un mortier avec pilon si vous avez ça sous la main). Mixer (ou piler, si mortier et pilon il y a).

Ajouter le parmesan rapé. Re-mixer. 

Ajouter l’ail. Re-mixer.

Pour terminer, ajouter l’huile et mixer à nouveau.

Le pesto est prêt, il n’y a plus qu’à le mettre en pot. Si elles vous plaisent, vous pouvez télécharger la planche d’etiquette pesto. Elles ont été crées pour s’adapter à un pot Bonne M***n.

Petite astuce : le pesto se conserve 15 jours au frigo si on recouvre la surface d’huile.

pesto 2

pesto 3

Et pour suivre le Marché Eclectique partout, je suis aussi sur instagram, twitter et facebook.

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’oeuf cocotte en courgette

12 Juil

Aujourd’hui, recette végétarienne de saison. Mercredi, au marché, j’ai craqué sur de jolies courgettes rondes bien jaunes. J’avais envie de courgettes farcies végétariennes. Et pourquoi pas faire une version oeuf-cocotte, pour changer ? C’est comme ça qu’est né l’oeuf cocotte en courgette.

oeuf cocotte courgette

La liste des courses (pour 2) :

  • 2 belles courgettes rondes
  • 1 oignon nouveau rouge
  • 1/2 poivron vert
  • 2 oeufs
  • sel, poivre et herbes
  • Huile
  • Tabasco

La recette !

courgettes rondes

Evider les courgettes et les mettre à cuire 45 minutes dans une casserole d’eau salée.

courgettes evidees

Préparer la farce : hacher finement la chair des courgettes, le poivron et les oignons. Mettre un peu d’huile d’olive dans une poêle et faire revenir les oignons. Ajouter ensuite le reste de la farce et laisser mijoter doucement.

Préchauffer le four à 180°C.

Une fois que les courgettes sont cuites, les égoutter et les placer dans des mini-cocottes ou les caler au fond d’un plat. Les remplir de farce et casser un oeuf dessus. Poivrer, ajouter des herbes et verser 2 ou 3 gouttes de Tabasco. Mettre dans un plat avec de l’eau et enfourner au bain-marie pour 5 minutes environ.

oeuf cocotte 2

Ça donne une jolie recette esprit bistro (et en plus, c’est booooon !)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les petits pois du marché, comme quand j’étais petite

3 Juil

L’autre jour, au marché, je n’ai pas résisté. J’ai acheté un panier plein de petits pois frais, bien verts et parfumés. En les voyant, je savais ce que je voulais en faire : une sorte de jardinière de légumes comme préparait Maman pendant les vacances d’été il y a longtemps. Un truc avec des lardons et des oignons nouveaux, si mes souvenirs sont bons. Un peu comme une madeleine de Proust quoi. Oui mais imaginez, j’étais dans une situation où Proust avait perdu la recette de ses madeleines ! En un mot, une catastrophe ! Mais je ne me suis pas découragée, non, j’ai appelé au secours le dieu de l’internet. Et là, révélation ! Je suis tombée sur cette recette dont la photo m’a immédiatement rappelé les effluves de ce plat tant convoité ! J’ai par la même occasion appris que cette recette s’appelle Petits pois à la française. Je crois que je devrais pouvoir m’en souvenir…

petits pois

Je dis donc merci à Papilles & Pupilles pour m’avoir redonné le goût des petits pois frais (rien que ça, tiens !). Et pour la recette, je vous laisse le lien du joli blog de Anne (j’aime pas copier). J’ai juste rajouté des champignons parce que j’en avais dans le frigo et que j’aime pas copier (ah, je l’ai déjà dit…). Je vous montre quand même une autre photo de mes petits pois à la française (soyons fous !).

petits pois 2

Vous avez vu mon joli plateau ? C’est une partie de mon butin de soldes Monop’esque. Il faudra que je vous parle de mon addiction à Monoprix, un de ces jours …
Rendez-vous sur Hellocoton !

Le concours Ca bouffe un doberman

24 Juin

J’ai décidé de participer au chouette concours de cuisine du blog Ça bouffe un doberman.

Capture d’écran 2013-06-24 à 11.49.13Pourquoi ? Parce que :

  1. Parce que je trouve ce blog trop ! Oui, trop, rien que ça. Les articles sont drôles et décalés. Il me font rire. C’est carrément décoincé de la cuisine et ça ,c’est bon 🙂
  2. Parce que Scarlett, elle est Made in Bretagne, comme moi et que forcément. Voilà.
  3. Parce que.

J’ai choisi plusieurs formules (oui, je suis gourmande) :

Petit bichon frisé : je dirais que la recette de la tarte aux pommes de la  Mamie de Scarlett a été vue 6987 fois. Rien que ça !

Epagneul breton : j’offre du lourd. Pierre Billon, c’est un peu le gros daube-herman de la chanson française, non ?

Gros doberman : alors là, je propose ma recette des rillettes de maquereaux. Quoi de plus breton à part le kouign aman et les crêpes caramel au beurre salé ? La recette est juste ici

rillettes 1

rillettes 2

Rendez-vous sur Hellocoton !

Au secours, l’homme a pêché des maquereaux !

12 Juin

Je vis en Bretagne. Au bord de la mer. Le ciré et la marinière, c’est mon quotidien, oui madame ! Bien sûr que non, même si parfois les clichés prennent le dessus. Comme hier soir, où l’homme a décidé de partir à la pêche. Nous voilà donc en route, canne sur le dos, à crapahuter dans les rochers. Oui mais hier, les maquereaux, ils ont mordu à l’hameçon ! Et pas qu’un seul ! 16, qu’il en a ramené ! Autant vous dire qu’il était fier comme un paon ! Mais arrivés chez nous, se posait un problème (pas celui de les vider, il s’en est chargé, faut pas déconner) : pas de jardin ni de terrasse = pas de barbecue. Euh, chéri, on en fait quoi des poissons ? Et là, l’idée lumineuse : on va en faire des rillettes. Et oui, les rillettes de maquereaux, c’est trop bon, surtout à l’apéro !

rillettes 1

La liste des courses (pour contenter 6 personnes avant le repas) :

  • 4 maquereaux
  • 60 g de crème fraîche épaisse
  • 20 g de moutarde
  • 20 g de moutarde à l’ancienne
  • de la ciboulette ciselée
  • une échalote finement hachée
  • poivre
  • 1 sachet de court bouillon

La recette !

Verser le sachet de court-bouillon dans une casserole d’eau froide. Mettre les poissons (vidés, sans la tête) dedans et faire chauffer. Dès que l’eau bout, arrêter le feu et laisser refroidir les poissons dans leur jus de cuisson.

Pendant ce temps, hacher l’échalote et ciseler la ciboulette. Mélanger tous les ingrédients.

Égoutter les poissons et hacher la chair à la fourchette en retirant les arêtes (étape un peu plus folichonne quand on est plusieurs) et mélanger au reste des ingrédients.

Servir avec des toasts de pain grillé.

rillettes 2

RILLETTES 3

Avec cette recette, je participe au concours du blog Ca bouffe un doberman !
Capture d’écran 2013-06-24 à 11.49.13

Rendez-vous sur Hellocoton !